Depuis que Jésus s’en est allait, le monde ne cesse de se questionner et de s’interroger sur une chose : quand reviendra t-il ? Effectivement, nous savons et avons la garantie qu’il reviendra; mais attention, son retour se fera en deux temps : d’une part, pour aller chercher (en secret) son Épouse, l’Église; et d’autre part, pour juger le monde (à la vu de tous) et apposer son règne éternel. De toute évidence 2 000 ans après, l’Enlèvement de l’Église n’a pas encore eu lieu, mais il ne serait tarder. D’autant plus, que la Bible se finit et s’ouvre sur cette affirmation :

« Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus!
Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous! »
Apocalypse 22 : 20 à 21

A plusieurs reprises, il est signifié que son retour se fera bientôt, très bientôt. Alors, essayons d’analyser ceci de manière précise, et d’étudier que son 1er retour (Sa rencontre avec ses fidèles dans les airs) se fera avant que l’AntiChrist règne et ne signe la fin de cette terre (et non la fin du monde, car Dieu est Éternel).

Avant tout, il est important de comprendre le fait que l’objectif essentiel de la Grande Tribulation est de corriger et de purifier la nation d’Israël. L’Église de Jésus-Christ n’est pas concernée par ce processus, car elle est la bien-aimée et l’Épouse du Seigneur. En outre, on ne voit pas pour quelle raison le Seigneur obligerait Son Épouse bien-aimée à passer par toutes les horreurs inimaginables de la Grande Tribulation, même si l’Eglise est entièrement composée d’anciens pécheurs corrompus et dignes de l’Enfer. Le Seigneur nous a sauvés par Sa grâce, et uniquement celle-ci, et non sur nos mérites. A quoi pourrait donc servir une telle punition ? Aucune punition ne pourrait changer ou ôter la nature de péché. Tant que nous vivons dans un corps mortel, notre existence terrestre continuera à être caractérisée par la possibilité de pécher. Nous ne serons définitivement délivrés de la présence du péché que lorsque nous recevrons nos corps glorifiés, à la résurrection.

2 jours : Le Jour du Seigneur / Le Jour de l’Éternel

Regardons ce que dit l’Ancien Testament concernant le « Jour de l’Éternel » et le « temps d’angoisse pour Jacob », afin de mieux comprendre de quelle manière ces prophéties s’appliquent à Israël. Nous verrons que peu de thèmes bibliques ont été traités avec autant d’insistance dans l’Ancien Testament.

« Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Éternel! Qu’attendez-vous du jour de l’Éternel? Il sera ténèbres et non lumière.
Vous serez comme un homme qui fuit devant un lion Et que rencontre un ours, Qui gagne sa demeure, appuie sa main sur la muraille, Et que mord un serpent.
Le jour de l’Éternel n’est-il pas ténèbres et non lumière? N’est-il pas obscur et sans éclat? »
Amos 5 : 18 à20

« Ainsi parle l’Éternel des armées: Voici, la calamité va de nation en nation, Et une grande tempête s’élève des extrémités de la terre.
Ceux que tuera l’Éternel en ce jour seront étendus D’un bout à l’autre de la terre; Ils ne seront ni pleurés, ni recueillis, ni enterrés, Ils seront comme du fumier sur la terre. »
Jérémie 25 : 32 à 33

« Malheur! car ce jour est grand; Il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob; Mais il en sera délivré. » Jérémie 30 : 7

Le contexte montre que Jacob, c’est-à-dire Israël, sera délivré par ce temps d’angoisse, et non de ce temps.

« Je vous ferai passer sous la verge, et je vous mettrai dans les liens de l’alliance.
Je séparerai de vous les rebelles et ceux qui me sont infidèles; je les tirerai du pays où ils sont étrangers, mais ils n’iront pas au pays d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Éternel. »
Ezéchiel 20 : 37 à 38

« Car il y a un jour pour l’Éternel des armées Contre tout homme orgueilleux et hautain, Contre quiconque s’élève, afin qu’il soit abaissé » Esaïe : 2 : 12

« Gémissez, car le jour de l’Éternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout Puissant. » Esaïe : 13 – 6

« Car le jour approche, le jour de l’Éternel approche, Jour ténébreux: ce sera le temps des nations. » Ezéchiel : 30-3

« Sonnez de la trompette en Sion! Faites-la retentir sur ma montagne sainte! Que tous les habitants du pays tremblent! Car le jour de l’Éternel vient, car il est proche,
Jour de ténèbres et d’obscurité, Jour de nuées et de brouillards, Il vient comme l’aurore se répand sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu’il n’y en a jamais eu, Et qu’il n’y en aura jamais dans la suite des âges.

L’Éternel fait entendre sa voix devant son armée; Car son camp est immense, Et l’exécuteur de sa parole est puissant; Car le jour de l’Éternel est grand, il est terrible: Qui pourra le soutenir?

Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l’arrivée du jour de l’Éternel, De ce jour grand et terrible. »

Joel 2 1 et 2 – 11 – 31

« Ni leur argent ni leur or ne pourront les délivrer, Au jour de la fureur de l’Éternel; Par le feu de sa jalousie tout le pays sera consumé; Car il détruira soudain tous les habitants du pays. » Sophonie : 1 – 18

Toutefois, la plupart des passages de l’Ancien Testament mettent surtout l’accent sur la période sombre de jugement et de Tribulation qui marquera le début du « Jour de l’Eternel ». Ils décrivent cette période comme un moment horrible pour l’humanité. Chaque jour, de terribles jugements dévasteront la Terre et la videront de ses habitants par millions. C’est un temps de terreur et de ténèbres, de malheur et de troubles, un temps où la colère de Dieu se déchaîne sans mesure contre une humanité pécheresse. Tous ces passages nous montrent, avec d’autres, que les élus de Dieu, ainsi que les païens, devront subir les jugements divins, car c’est le monde entier qui sera concerné par la Tribulation.
La période de la Tribulation est donc destinée à juger Israël, et de préparer toute cette nation à la conversion. Voir aussi Apocalypse 7 :9 et 14 :4, et comparez avec Ezéchiel 20 :37-38 et Zacharie 13 :1 et 8-9, déjà cités.

Alors que dans le nouveau Testament, il est mention du Jour du Seigneur comme une espérance, et non une douleur comparable au Jour de l’Éternel

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. » Apocalypse : 3 – 10

« Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ. » 1 Corinthiens : 1-8

« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ. » Philippiens : 1-6

Contrairement au Jour de l’Eternel, qui s’apparente à un temps de douleur, l’enlèvement quant à lui est synonyme de bénédictions.

« Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » 1 Thessaloniciens : 4-18
Comment pouvons-nous nous consoler dans un jour de colère

Nous ne sommes pas destinés à la colère de Dieu

Dans 1 Thessaloniciens 5 :9, nous trouvons un autre argument de poids en faveur de l’enlèvement avant la Tribulation :
« Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus Christ, »

Pris dans son contexte, ce verset est manifestement associé à l’enseignement donné par Paul sur l’enlèvement. Cet enseignement est donné depuis le chapitre 4, verset 13, jusqu’au chapitre 5, verset 11. Paul avait écrit cette première épître aux Thessaloniciens pour la raison essentielle que cette Eglise s’inquiétait de ce qu’étaient devenus leurs bien-aimés décédés. Ces bien-aimés étaient apparemment des Chrétiens, et ils étaient morts sans avoir connu l’enlèvement. Paul avait déjà enseigné aux Thessaloniciens qu’un enlèvement devait se produire. Mais comme il n’était resté avec eux que pendant un mois, leur connaissance de ce sujet était incomplète. C’est pourquoi, afin de corriger cette mauvaise compréhension, Paul leur avait écrit pour leur dire que leurs bien-aimés qui étaient morts en Christ précéderaient de peu ceux qui seraient restés vivants, au moment de l’enlèvement.
Il leur affirme que Dieu ne nous a pas destinés à la colère. Ceux qui doivent subir cette colère sont la nation d’Israël, tout particulièrement, et le reste du monde, en général. Nous devons donc comprendre que l’enseignement de Paul concernant l’enlèvement est destiné à être une source de réconfort pour les Chrétiens de tous les temps.

Être sans crainte, et l’attendre dans la joie : notre espérance

« Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » Jean : 14 1 à 3

Par ces paroles mémorables, Jésus décrit comment Il allait les rassembler par Son amour : « Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (verset 3). Les premiers Chrétiens ont gardé bien vivante cette promesse. Ils attendaient ce jour avec un désir ardent et une grande excitation.
Il est important de remarquer quel a été l’impact de cette simple promesse, qui nous demande de lever la tête vers le Ciel. Jésus prendra les Chrétiens avec Lui dans le Ciel ! Cette promesse est simple et claire : Jésus reviendra et prendra Son peuple avec Lui dans le Ciel.

CONCLUSION

La colère de Dieu n’est plus sur les chrétiens, Jésus l’a cloué à la croix.

« Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;
il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; »
Colossiens : 2 13-14

L’analogie est claire. Jésus a quitté le Ciel pour aller chercher Son Epouse. Il a versé le prix de son rachat, par Sa vie sans péché, Sa mort et Sa résurrection. Actuellement, l’Église est séparée de Son Époux. Elle se conserve pure et se prépare à Son retour. Un jour, Jésus viendra enlever Son Épouse de la terre. Cet événement précipitera le monde dans une rébellion déclarée, sous la direction de l’Antichrist. Après sept années de Tribulation, le Seigneur Jésus reviendra sur la terre, « avec puissance et une grande gloire » (Mat. 24:30; Apoc. 19:7-16). Cette fois, Il reviendra accompagné de Son Épouse. Il jugera le monde et établira Son Royaume sur la terre. L’amour de l’Épouse pour son Époux sera un jour publiquement dévoilé, au cours du repas des noces de l’Agneau.

Puissent tous ceux qui croient en Jésus le Messie rester fidèles, consacrés, et remplis d’amour pour Celui qui est mort, qui est ressuscité, et qui vient bientôt chercher Son Épouse !

.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Tags: