.
Tout au long de l’histoire, Dieu n’aura jamais cessé de nous étonner (et ce n’est pas fini). Notre compréhension humaine a été très souvent mise à mal par la sagesse de Dieu, pouvant s’apparenter à de la folie parfois. A travers les Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament, nous pouvons aujourd’hui comprendre et analyser certains actes réalisés par Dieu. Ces choses révélées par l’Esprit trouvent toute leur signification. Cependant, il n’existe pas d’autre Testament et ou encore de « Dernier Testament » pouvant venir expliquer ce qui se passe de nos jours. Certes, Jésus nous a prévenu et les apôtres également, mais qu’on se le dise : nous n’avons pas l’explication à tout. Lorsque nous serons au Ciel, très certainement Dieu nous dira : « Ah tu ne t’attendais pas à ce que je fasse cela? ».
Essayons de remonter dans le temps pour nous mettre en situation et analyser certains passages de la Bible afin de faire un parallèle avec ce qui se passe de nos jours.
.

« Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. »

« Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages. » 1 Corinthiens 1:25 & 27

« Vous entendez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regardez de vox yeux, et vous ne verrez point »

.
LA FOLIE DE DIEU

Attardons nous sur la vie de notre Seigneur Jésus, riche en rebondissement et en étonnement.
Tout d’abord, sa naissance. Cette dernière semble incompréhensible, voire folle. Comment une naissance de la sorte a-t-elle pu avoir eu lieu ? Comment Joseph qui s’est gardé pur s’est retrouvé face à Marie qui lui annonce ces choses ? Oui, un ange du Seigneur lui est apparu en songe, mais entre nous, si demain votre financée (pas encore votre femme), vient vous voir et vous annonce qu’elle attend un bébé alors même que vous êtes vierges, quelle sera votre réaction ? Nous avons ici un acte de folie, tout du moins, en apparence…

Ensuite, durant sa vie Jésus a également opéré des actions des plus compromettantes. Comment un Dieu Saint peut-il choisir la compagnie des prostituées à celles des saints ? C’est d’ailleurs des remarques qui existent encore de nos jours. Dieu aime tout le monde, et tout le monde est pécheur. Il n’y pas de petit ou grand pécheur, tous le sont.

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Romains 3:23

Aujourd’hui, nous trouvons un sens à ce que Jésus a fait lorsqu’il pris cette décision. Il était plein de compassion et non de jugement. Et comme il l’a très bien dit dans Matthieu 9:12 :

« Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades », autrement dit les pécheurs ont besoin d’être sauvés.

Mais si demain, Jésus était sur terre, et sans la révélation de l’Esprit, et qu’il décide d’être avec des drogués, des brigands ou bien pire des homosexuels, quelle sera notre réaction ? Dieu est parfait et sage, il sait mieux que nous ce qu’il fait. Ne soyons pas dieu à la place de Dieu. Si nous ne comprenons pas tout alors, ne cherchons pas par de faux résonnements des explications.

« Ne vous trompez pas vous-mêmes par de faux raisonnements. » Jacques 1:22

Que dire de certaines de ces guérisons où Jésus demande a un aveugle de mettre de la boue sur ses yeux pour qu’il retrouve la vue. En fait, c’est la foi et uniquement la foi qui fait activer le processus. Mais parfois, des actes associés ou même demandés par le Seigneur qui n’ont aucun rapport, aucune logique avec le contexte, sont en réalité un moyen de nous tester; voir si nous sommes capables d’aller au delà de ce que nous voyons. Il arrive que notre raisonnement humain nous empêche de passer à un nouveau cap uniquement causé de notre fait. Il est donc important de se renouveler dans l’Esprit, de laisser le Seigneur agir avec une pleine confiance, ne pas laisser place au doute mais au contraire laisser au Seigneur toute la place dont il a besoin pour faire Son oeuvre.

LA FOLIE DE LA CROIX

La folie de Croix

Voici la plus grande et majestueuse folie de Dieu : qu’il se sacrifie lui-même à la croix ! Cet acte, source de salut pour quiconque croit, est de la folie aux yeux du monde. Aujourd’hui, nous en avons toutes les explications, mais soyons honnêtes qu’elle aurait été notre réaction à la place des apôtres : entre Pierre qui vivait avec Lui tous les jours et qui arrive à le renier trois fois, et les autres qui ont quasi tous disparus lors de la crucification de Jésus, quelle aurait été notre place ? Nous voyons Jésus tous les jours, nous voyons la Parole devenue chair, nous voyons tous ses miracles, nous croyons à qui Il est (car à ce moment là le Saint Esprit n’était pas encore descendu), et nous le voyons tel un agneau parfait aller à la boucherie de lui-même ! Quelle folie !

La Bible nous dit que Jésus est venu sur terre pour une seule et unique raison : mourrir. Ce n’était pas pour lui même, et d’ailleurs il n’a jamais rien fait pour lui même. Jésus a accepté de recevoir sur lui, par amour, la condannation qui devait revenir sur tous les hommes à cause des péchés du monde.
Et pourtant, aussi paradoxale, cet acte reste et restera le plus parfait que Dieu a fait pour l’homme. Il n’est pas toujours facile de tout comprendre mais lorsque le Saint-Esprit nous montre ce que Dieu veut dire, et lorsque nous l’acceptons honnêtement, c’est alors que le miracle de Dieu opère. Dieu ne veut pas de l’intelligence des hommes pour expliquer et comprendre le message de la croix. Nous avons juste besoin de l’action de l’Esprit Saint dans notre cœur. Tout ce qu’il nous faut, c’est croire avec un cœur ouvert à la vérité. L’homme voit un acte de folie, Dieu voit une parfaite réconciliation entre l’amour et la justice de Dieu.

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. » 1 Corinthiens 1:18

.
DES METHODES « FOLLES » POUR SAUVER LE PLUS GRAND NOMBRE

« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » 1 Thimothée 2:4

Cette fois-ci, au lieu de parler de la folie perçue par le monde, abordons la folie perçue par le peuple de Dieu. Les jugements entre chrétiens ne manquent pas. Ils ont toujours existé, et les épîtres de Paul aux Eglises le confirment. Aujourd’hui encore nous pouvons nous retrouver dans des situations où nous n’avons pas de réponse à telle ou telle chose. Nous pensons souvent, à tort, que Dieu va agir de telle ou telle manière, et c’est souvent le contraire qui se passe. Notre Dieu n’est pas limité par notre pensée humaine, Il va au delà, au risque de nous surprendre. Et même lorsque nous sommes nés de nouveau, si notre compréhension est limitée alors nous risquerons de ne pas tout saisir…

La Musique comme canal d’Evangélisation

Prenons l’exemple suivant : un rappeur de banlieue se convertit et accepte Jésus comme Seigneur et Sauveur. Que se passe t-il ? Sa nouvelle naissance donne lieu à un nouvel homme, ses proches ne le reconnaissent plus. Il décide de garder sa passion, le rap, pour la gloire de Dieu. Ses premiers chants touchent le cœur des chrétiens par des paroles tranchantes et édifiantes pour le corps de l’Eglise. Puis, alors qu’il est rejeté par le monde (ses amis d’enfance notamment) et accepté par les croyants, il fait évolué sa musique. Cette dernière moins explicite qu’auparavant n’emploie presque plus des termes à la gloire de Jésus mais véhicule un message profond. Le but : ne plus s’adresser aux chrétiens mais aux gens du monde. Ainsi, sa musique semble en apparence, être neutre mais derrière se cache quelque chose. Les membres de son église lui reproche ses textes qui évoluent et qui ne glorifient plus Dieu. Au point où certains vont lui dire « Mais tu est fou, tu ne cites même plus le nom de Jésus dans tes chansons! » Notre première réaction serait de penser qu’il a fait volte-face et retourné à sa vieille nature. Et pourtant… Son but est simple : il désire se rapprocher des pécheurs qui ne sont pas encore sauvés d’une manière intelligente. Par sa musique, une personne non chrétienne peut-être intéressée à ce qu’il chante, puis petit à petit, touchée par le contenu, elle apprend à connaître l’artiste et notamment ses convictions spirituelles. Ainsi, la personne découvre d’autres chants qui cette fois abordent explicitement sa Foi en Jésus. Touchée par ce qu’elle entend, elle décide d’entreprendre des démarches pour finalement se rendre à l’église « juste pour voir ». C’est alors qu’opère le miracle du Saint-Esprit : repentance, éveil de la conscience, vie après la mort, et finalement le choix de Jésus comme Seigneur et Sauveur.

Tout semble au commencement compromis, et pourtant, le chanteur décide de prendre le risque de conquérir de nouvelles âmes avec une manière différente. Les chrétiens religieux disent qu’il était devenu fou, après avoir chanter pour Dieu, il chante maintenant pour Babylone. Il n’a pas changé, il est toujours disciple du Christ, mais son discours ne semble rien apparaître. Il souhaitait en fait se faire accepter du plus grand nombre pour toucher le plus grand nombre.
Dieu l’utilise d’une manière non compréhensible pour les croyants en Jésus.

Clip "Corée du Nord" de Dré Bonny

Dré Bonny - Chanteur chrétien pour l’Évangile de Christ

Pensez-vous que lorsque Jésus était en compagnie des prostituées et des pécheurs, il leur disait : « Repentez-vous races de vipères! » Ou bien apportait-il un discours de jugement et de condamnation?  Non ! Au contraire, son discours n’avait rien de comparable à ceci. Ou encore lorsque l’apôtre Paul nous montre qu’il a été une personne semblable avec ceux qu’il était.

« Je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre.
Avec les juifs, j’ai été juif, afin de gagner les juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi;
avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi.
J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles.
Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns.
Je fais tout à cause de l’Évangile, afin d’y avoir part. »
1 Corinthiens 9:19 à 23

On voit ici une capacité d’adaptation à l’environnement et au peuple. Sans pour autant renier qui nous sommes mais avec comme unique objectif : sauver le plus grand nombre. De nos jours dans l’Eglise il existe des raisonnements de ce type : ne pas se mélanger avec tel type de personnes, ne pas se trouver à tel endroit.  Alors, oui cela sous entend d’être fort dans l’Esprit pour ne pas être influencé par les autres. Mais plutôt que ça soit nous qui les influençons pour les amener au Seigneur. Si nous ne sont pas suffisamment fort spirituellement, alors il vaudrait mieux pour nous de ne pas le faire. Mais si Dieu est avant nous… N’oublions pas que nous avons été tous païens avant et c’est Dieu qui nous a sorti de ce monde…

Le Royaume de Dieu est spirituel, et nous ne pouvons pas traiter les choses qui le concernent d’une manière intellectuelle, selon la façon de raisonner habituelle de l’être humain. La compréhension des choses de Dieu relève de la révélation que communique le Saint Esprit. Toute chose est faite pour sa gloire, et peut importante la méthode utilisée, aussi folle soit-elle.

Ne pas tomber dans le pharisianisme

Souvenez-vous de ces pharisiens, trop religieux pour ne pas voir le Messie en face d’eux. Ils l’ont attendu depuis des siècles, et ils n’ont cessé de se questionner et de se raisonner entre eux à son sujet. Ce groupe religieux s’attachait plus au formalisme qu’au contenu, et se donnait une bonne conscience avec laquelle elle jugeait sévèrement la conduite d’autrui. Jésus, cible de leur critique et pris pour fou, a dû faire face à une multitude de questions de la part de ces pharisiens :

« Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples: Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie? »
« Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque? »
« Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. »
« Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr. »
« Alors ses disciples s’approchèrent, et lui dirent: Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu’ils ont entendues? »
« Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. »
« Alors les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles. »
« Les pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, et l’un d’eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l’éprouver: »
« Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point? »

Il nous appartient à tous de faire attention à notre conduite, et surtout à notre façon de penser lorsque des frères et sœurs en Christ agissent d’une manière inattendue. Si notre raisonnement humain ou religieux prend le dessus, confions-nous en l’Éternel car c’est l’Esprit de Dieu qui sonde les cœurs.

CONCLUSION : LE DIEU DE L’INNATENDU

Il n’existe aucune logique en Dieu. Il utilise qui Il veut et de la manière dont Il veut. Pour certain cela sera d’une manière et pour d’autre, une autre. Ne cherchons pas à comprendre le pourquoi du comment, pour nous éviter tout jugement contre nous même. Dans tous les cas, si l’oeuvre est faite par l’Esprit nous en verrons les fruits. Il nous faut renouveler notre intelligence et notre façon de penser. Egalement, demander à Dieu qu’Il nous utilise, et que par la foi, nous acceptions. Dieu seul sait ce qu’Il fait. Il cessera jamais de nous surprendre. A Lui soit toute la Gloire aux siècles des siècles !

.
POUR ALLER PLUS LOIN :


Tags: