.

La grâce, cette faveur accordée gratuitement sans que nous le méritons, est aujourd’hui la seule et unique source de Salut pour les hommes offerte par Dieu le Père en Jésus Christ. Dans la Bible, nous trouvons ce mot 11 fois dans l’Ancien Testament, et 141 fois dans le Nouveau Testament. Ce mot est désigné par différents termes, soit en hébreux, soit en grec, selon les circonstances. Cette bonté miséricordieuse avec laquelle Dieu déclare sa sainteté sur les âmes, pour les tourner vers Christ, englobe toutes les vertus dont nous avons besoin.

« Ma grâce te suffit » 2 Corinthiens 12:9

QUE SIGNIFIE LA GRÂCE DE DIEU ?

Dans la Bible, selon les écrits en hébreux ou en grec, la signification des mots utilisés pour la grâce sont les suivantes :

  • Pistis : « Etienne remplit de grâce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple… » Actes 6:8
    Pistis, donne une conviction profonde au travers d’une confiance concernant la relation avec Dieu et les choses divines, avec l’idée dans une ferveur sainte née de la foi.
    ..
  • Dektos : « Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue. Pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur » Luc 4:19
    Dektos, englobe la faveur agréable accordée, un accès, ce qui est offert, accepté et bien reçu.
    .
  • Dosis : « Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut du Père des lumières. » Jacques 1:17
    Dosis est le fait de donner, de réaliser un don, une offrande à quelqu’un, pour fournir les choses nécessaires, répondre à une demande, donner à quelqu’un de soi-même.
  • Charioo:  « L’ange entra chez elle (Marie) et dit : Je te salue toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. » Luc 1:28
    Charitoo a vocation à honorer par des bénédictions, au travers d’un bienfait
    .
  • Charisma : « Vous nous assistez vous-même de vos prières afin que la grâce (Charisma) obtenue pour nous par plusieurs, soit pour plusieurs une occasion de rendre grâce (Eucharisteo) à notre sujet. » 2 Corinthiens 1:11
    Charisma : celui qui vit par le don de la grâce au travers d’une faveur reçue sans aucun mérite de sa part. Le don de la grâce divine, le don de la foi à laquelle le pardon des péchés, et le salut éternel est destiné à cause des mérite de Jésus Christ, accepté par la foi. Ce don gratuit provenant du pouvoir divin pour opérer dans les âmes par le Saint-Esprit, rendant capable de Servir l’Eglise de Christ.
    Eucharisteo : être reconnaissant, ressentir de la reconnaissance, être attentif aux faveurs.

Dans l’Ancien Testament, la grâce désigne davantage la pure bonté de Dieu, qui aime le pécheur et désire, non pas sa mort, mais sa conversion et sa vie. Sur la base de la loi, l’homme ne pouvait être justifier que par les œuvres. Ce qui était impossible. Un seul a accompli parfaitement la loi : Jésus.

RÉSURRECTION DE JÉSUS: OUVERTURE DE LA PORTE

La croix de Jésus : la grâce de Dieu

L’Évangile est littéralement la bonne nouvelle de la grâce de Dieu manifestée aux hommes par Jésus-Christ. A la résurrection du Seigneur, la porte de la grâce a été grande ouverte. Il s’agit en fait de la dispensation de la grâce, celle qui nous concerne aujourd’hui, c’est-à-dire le temps de l’Eglise. Cette période de temps concerne dorénavant tous les peuples, et non plus uniquement que les juifs. Ainsi, tous : Juif, Grec, Païen peuvent accéder à la promesse de la vie éternelle en Jésus-Christ.

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie. » Jean 3:36

« Jésus dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » Jean 14:6

Cette grâce a été manifestée d’une manière particulière avec Jésus comme jamais cela n’avait été fait auparavant. Elle offre le salut par le moyen de la foi. Elle relève d’une grande importance, car elle démontre très clairement le plan de Dieu dans l’histoire de l’humanité, pour que le plus grand nombre soit sauvé. Ainsi, nous trouvons le mystère de Dieu : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Si on devait résumé rapidement cette grâce, voici les points essentiels :

  1. Jésus-Christ : le salut de l’éternité,
  2. Le pardon des péché, et
  3. La renonciation avec Dieu.

RETOUR DE JÉSUS: FERMETURE DE LA PORTE

Le retour de Jésus : fin de la grâce de Dieu

Comprenons que la grâce nous donne accès à la vie éternelle par le moyen de la foi en Jésus Christ. Aujourd’hui, cette foi basée sur ce que nous ne voyons pas, ce que nous ne touchons pas, ce que nos oreilles n’entendent pas, est à activer personnellement. Tout notre espoir est en Jésus Christ. A son retour, la dispensation de la grâce prendra fin.

De nos jours, nous ne savons pas pourquoi la grâce de Dieu perdure seul Lui sait. Il aurait très bien pu mettre un terme à tout cela depuis très longtemps face à la dureté de l’homme. Mais la Bible nous parle de sa bonté, de sa miséricorde et notamment sa patience afin que le plus grand nombre de personnes soit sauvé.

« Le Seigneur use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. » 2 Pierre 3:9

« Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance. » Romains 2:4

Cette patience sur terre n’est pas infinie, et lorsqu’elle sera arrivée à son terme, viendra alors la fin, le début des jugements de Dieu sur les hommes. Notre mission est de prier pour que puisse s’accomplir la volonté de Dieu tant qu’il en est encore temps. Si demain, Jésus revient chercher son Église, alors la grâce sera finie. Cette porte encore entre ouverte doit nous pousser à persévérer avant que la fin arrive. Face à tant de péché de l’homme sur la terre, que Dieu déteste mais que les hommes approuvent, tout cela risque bien de faire partir le Saint Esprit de cette terre. Pire, lorsque l’abomination est à son paroxysme et le vouloir de l’homme contraire à celui de Dieu, nous comprenons que la fin est proche. Dieu seul sait quand cela sera terminé, mais Jésus nous a donné des signes qui s’accomplissent de jour en jour sous nos yeux pour nous avertir, afin de veiller et de prier en tout temps.
.

CONCLUSION

Soyons tous conscient de l’incroyable richesse présente dans la grâce de Dieu. Aucun équivalent ne permet de comparer ce que l’Éternel nous offre en Jésus-Christ. Elle est incroyable, mais elle ne nous permet pas non plus d’en abuser. Ne croyons pas que par la grâce de Dieu nous pouvons adopter une attitude moins rigoureuse à l’égard du péché, sous-entendu  que les exigences de la loi sont abolies. Au contraire, nous devons plaider coupable chaque fois que cela est nécessaire, haïr le péché et nous éloigner de tout ce qui pourrait nous y entraîner. Loin de nous le laxisme, mais notre conscience de l’infinie bonté de Dieu nous pousse à être bon à son égard en retour. Le salut n’est pas acquis par les œuvres, peu importe ce que l’on fait. Alors soyons conscients de la valeur infinie, précieuse et irremplaçable de la grâce de Dieu, afin de ne pas la négliger; et témoigner autour de nous pour la faire partager.
Et plus que tout,  nous sommes dans les temps de la fin. Aussi, cette grâce que Dieu offre ne sera bientôt plus accessible, car lorsque le Seigneur Jésus-Christ reviendra chercher son Épouse, le salut ne pourra plus se trouver. Tout comme les vierges folles qui ont été pris au dépourvu, prions le Dieu Très-Haut de nous fortifier chaque jour. Jésus est à la porte, lorsqu’Il l’aura franchi, alors la grâce prendre fin. Maranatha !

Tags: